Godwin

Forum RPG fantastique contemporain.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 En avant...[Volcanius]

Aller en bas 
AuteurMessage
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: En avant...[Volcanius]   Dim 22 Mar - 22:06

[HRPG : Suite]

Après on arrivée à ce nouveau village, Angèle ne répondit rien à ce que les deux amis étaient en train de se dire, elle porta seulement un regard des plus froid envers Rya lorsque cette dernière parla d’elle à Volcanius…Il semblerait donc que cette femme n’eut pas reçu une bonne éducation, jamais on aurait permis à Angèle de parler de la sorte…Mais elle préféra l’ignorer, c’était le mieux à faire. La jeune femme donna alors un contrat à Volcanius, cela était une bonne chose, non seulement ils allaient voyager, ils gagneraient de quoi vivre et Angèle pourra ensuite partir seule après avoir appris beaucoup de cet homme au sabre blanc. Quand à Volcanius, la jeune femme n’ajouta rien suite à ses propos, après tout, elle n’avait pas beaucoup parlé durant ces quatre jours alors pourquoi ne pas continuer ainsi…Dormant peu encore une fois la nuit, Angèle continua d’écrire ces songes dans son journal intime, elle fit quelques dessins des paysages qu’elle avait vu, de sa chambre mais aussi de cette drôle de femme qui était venue leur parler. La pluie tombait sur la fenêtre de sa chambre, l’écoutant, la jeune femme relut tout ce qu’elle avait écrit sur son livre…la mélancolie se lisait dans ses yeux mais aucune larmes ne tombèrent. Et enfin, la belle réussit à s’endormir, elle était allongée, son précieux livre posait sur son ventre, encore ouvert.

Le lendemain arriva, les rayons du soleil qui caressaient le doux visage angélique firent réveiller la demoiselle. Elle rangea alors ses affaires et fit un brun de toilette pour se barbouiller le visage. Quand cela fut fait, elle descendit, paya sa chambre avec le peu d’argent qu’elle avait et attendit Volcanius.
Les trois personnes partirent alors dans un bateau qui faisait des navettes aux alentours des îles, le voyage fut très beau mais aussi étrange pour la belle…Angèle n’avait jamais fait ce genre de voyages et pour ne pas le montrer, la belle décida de se faire encore plus discrète que d’habitude. C’est ainsi qu’elle se retrouva à l’opposé de Volcanius, recroquevillée sur elle-même, à fixer l’eau, se demandant si, une fois de plus, si l’élément allait une nouvelle fois lui jouer des tours. La jeune femme regarda alors le reflet de l’eau, il montra à nouveau la beauté que possédait l’inconnue aux yeux bridés…Personne ne venait l’importuné, aucun homme n’avait tenté de lui parler, de toute évidence, elle ne leur aurait même pas adressé la parole…Ils avaient dû comprendre qu’elle n’était pas d’humeur à parler vu sa réaction envers Volcanius.
Posant son regard au loin, Angèle put apercevoir quelque chose…mais ce n’était qu’un faible instant, elle avait vu un petit être faisant des signes mais qui avait été ensuite retiré dans l’obscurité de cette forêt…La belle posa alors son regard gris sur l’île, elle pouvait donner la chair de poule à beaucoup de personne avec cet aspect noir, évoquant sans doute la mort…Mais pas à Angèle, elle était sure qu’il fallait descendre ici, si elle avait vu juste, cette petite personne demandait de l’aide…c’était une éventualité qui pouvait se montrer correcte. Elle décida alors de retrouver son « partenaire », en voyant cette femme s’approchait de son maître, Malik montra à ce dernier qu’Angèle arriva et au moment où Volcanius se retourna, la belle décida de lui dire :


« Il faut que nous nous arrêtions sur cette île, je suis sure qu’ils sont ici. »


Et elle n’avait pas tout à fait tort, du moins, il n’y avait là qu’une partie du groupe des pirates, les autres étaient partis de l’autre côté de l’île, histoire d’encercler totalement les populations qui y vivaient.
Le bateau s’arrêta alors, les deux personnes y firent escale et le moyen de transport maritime s’en alla. Angèle regarda le paysage ainsi que le sable, elle n’en avait jamais vu et cette texture était tellement …étrange…Malik quand à lui semblait être plus à l’aise que la jeune femme…toute fois, Angèle s’y habitua vite.
Ils avancèrent alors pour arriver sur le terre ferme…enfin, la terre était boueuse, Angèle se rattrapa d’ailleurs au tronc d’un arbre tant le sol glissait. S’habituant alors au climat, la belle put remarquer des traces de pas, elle se pencha alors et les regarda…Son père lui avait jadis appris à chasser alors les traces d’animaux n’avaient pas de secret pour elle. La belle toucha alors les traces, des sangliers venaient de passer il n’y a pas si longtemps de cela…toute fois, il n’y avait pas que des traces de ces bêtes…il y avait aussi des empreintes d’hommes…Il était donc possible que ces pirates se ravitailla ici…La jeune femme se redressa alors , se tournant vers Volcanius, elle décida de lui dire :


« Il est probable que ces hommes soient ici…A moins qu’il s’agisse des habitants de cette ville…Mais ce n’est pas une mauvaise chose dans les deux cas. Les empreintes s’engouffrent dans la forêt mais ils viennent en réalité de l’Est…il suffit de regarder les branches cassaient pour le comprendre. »


Angèle n’avait vraiment rien perdue de l’enseignement de Kastumoto , son père n’aurait pas du tout honte de ce qu’elle venait de dire et de faire…bien au contraire. Attendant la réponse de son « partenaire », la belle repensa à ce petit être qu’elle avait vu…si ces souvenirs étaient bons…cet être ne devait pas être un adulte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Lun 23 Mar - 17:38

    Le chasseur de primes confirma les dits de sa partenaire. Il était bon de voir que la jeune femme avait de bonnes compétences autre que dans le combat. Un sol boueux avec une épaisse impressionnante de feuilles mortes tapissait le sol. Volcanius était venu une seule fois sur cette île en compagnie, bien sûr, de Malik pour exécuter un contrat. Par la suite, le chasseur de primes fût heureux de n'être jamais retourner sur l'île morte. Curieux de connaître l'épaisseur de feuilles, le samouraï stoppa un instant sa marche. Il dégaina son sabre et le planta dans le sol. Célérité traversa sans problème l'épaisseur de feuilles. Quand il retira sa lame, aucune trace de terre ne se présentait sur le katana blanc. Les feuilles recouvraient environ un mètre de ce sol. C'était incroyable. Nos compagnons avançaient difficilement dans ce cadre des plus chaotiques. Volcanius aurait peut être du apporter avec lui, Rya, pour qu'elle les guide. Mais le jeu en valait la chandelle, un contrat les attendait. La bonne nouvelle fût que cette fois Angèle ne perturberait pas la nouvelle mission du samouraï. Remontant les traces supposées de celles des pirates, Volcanius et Angèle continuaient à s'échanger de timides regards comme s'ils voyageaient à côté d'un étranger. Les traces ls firent monter en haut de l'île, où un bois d'arbres morts envahissait la terre, voire le ciel. Mais alors que nos chasseurs de primes allaient s'aventurer dans ce bois, des individus armés d'arbalètes et de lances les entourèrent. Ils étaient six. Habillés avec divers vêtements qui n'allaient pas ensemble munis de bandeaux et d'un sourire malsain, ils faisaient aucun doute que ses personnes faisaient partie de la bande des pirates. Le poil irisé le chien de notre héros s'interposa entre les pirates et son maître. Prêt à bondir sur le premier assaillant qui attaquerait Volcanius, Malik montrait sa dentition assez agressive. Un homme prit alors la parole.

    Un lancier :
    - Nous vous attendions.
    Volcanius :
    - Parce que vous savez qui nous sommes ?


    Le lancier se rapprocha du chasseur de primes, mais Malik lui fit garder ses distances.


    Un lancier :
    - Disons que votre réputation vous précède ici. Volcanius, le chasseur de primes. J'ai su que votre prochaine cible n'était qu'autre que Azul.
    Volcanius :
    * Tu me le payeras, Rya.*

    Un lancier :
    - Néanmoins, je ne puis accéder à votre désir, notre petit commerce s'arrêtrait brutalement. Et cela, je ne peux le tolérer.

    Soudainement, les cinq autres hommes prirent leurs positions de combat. Lâchant la poignée de Célérité, Volcanius passa sa main droite discrètement sur le manche de son tomahawk. Les arbarlètes posaient problème. Volcanius aurait pu stopper les deux premières flèches, mais la troisième serait difficilement interceptable. De plus, Angèle pouvait être toucher.

    Un lancier :
    - Déposez vos armes, et nous épargnerons votre vie.

    Mon œil ! Voilà ce que se disait Malik, impatient que son maître passe à l'offensive. La tension montait, et les deux parties refusaient de céder, le lancier leva alors la main tenant ses arbarlétriers prêts. Brusquement Volcanius tendit sa main gauche vers les trois arbalétriers, en prononçant rapidement une formule.

    Volcanius :
    - Zlouka umé zarashina !


    Trois flux flamboyants en se terminant par une tête de dragon en feu se déversa sur les arbalétriers. Lâchant leurs armes en feu, les pirates se roulaient par terre pour échapper aux dévorantes brûlures qui envahissaient leur corps et leur chair. Les deux lanciers chargèrent Angèle, pendant que le dernier qui avait pris la parole commença à attaquer Volcanius. Grue d'acier jaillit dans les airs et abattu l'individu d'un seul lancet. Malik courut alors vers le premier lancier qui chargeait sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Mar 24 Mar - 16:43

La marchecontinua alors, la belle au regard gris posa quelque fois son regard sur l’ancien samouraï mais ne fit rien comme à son habitude. De plus, la demoiselle était trop occupée à surveiller mes alentours et cette dernière avait raison d’être sur ces gardes. Sentant que le danger allait arriver, Angèle posa ses mains sur sa capuche, elle la mit sur sa tête et cacha son visage avec l’aide d’un tissu brodé sur sa toge.
Ils furent alors encerclé par six pirates, leur tenue vestimentaire était typique de leur rang, trois avec une arbalète, deux lanciers. L’un d’entre eux parla au « couple », la demoiselle était peu étonnée de constater que l’amie de son « partenaire » l’avait trahi, l’argent rendait vraiment les gens sales…c’était pathétique. Angèle posa son regard sur ces hommes, il en disait long, de la pitié, de la haine sortait de ces yeux gris. La bagarre commença alors, mais la belle fut étonnée de constater que Volcanius possédait lui aussi des dons, toute fois, il était l’heure de se battre et non de parler. D’ailleurs, un des hommes vint attaquer l’étranger encapuchonné, Malik le suivait de prés si bien qu’il alla le mordre à la cheville, la lancier visa alors la belle avec l’aide de sa lance…Angèle esquiva avec grâce. Elle détacha sa toge, gardant sa capuche sur sa tête et par la même occasion son visage caché, le magnifique tissu alla sur le corps de son ennemi pour l’étourdir. La belle dégaina alors son sabre et lorsque le lancier retira ce tissu, la belle frappa en étant net et précise, elle le tua.
Le sang était sur son torse, une nouvelle fois, la jeune femme venait de tuer et il semblerait qu’elle n’allait pas s’arrêter là. Mais il était plus sage de s’enfuir, il aurait été suicidaire de rester là avec ces autres pirates qui arriveraient dans peu de temps. Rangea alors Eiki, la jeune femme regarda Malik, le chien attendit que ces amis bougent, la belle attrapa alors la main de Volcanius et le tira vers elle :



« Il vaut mieux partir, nous nous battrons une autre fois. »


D’autres pirates arrivaient, on pouvait les attendre, ils étaient très prés du « couple » et bien plus nombreux. Angèle commença alors à courir avec Malik devant elle et Volcanius derrière, elle pensa à lui lâcher sa main en cours de route. Le chien fut un excellent guide pour la route, les trois compagnons s’enfoncèrent dans la forêt. Cependant, quelque chose fit arrêter Angèle dans sa course, son sac venait de se détacher ! Il n’était plus attaché à son dos ! Elle devait l’avoir perdu en cours de route et ne pouvait se permettre de le laisser là. La demoiselle fit alors demi-tour sans rien dire à ses amis, elle remonta toute cette pente afin de chercher son petit sac noir.
L’entêtement de la jeune femme allait sans doute lui jouer des tours, alors qu’elle faisait le chemin inverse, Angèle retrouva alors sa sacoche, son précieux livre y était encore, mais les pirates n’étaient pas loin ! Retournant alors sur ces pas, la demoiselle rattrapa le temps perdu sa sacoche était bien accrochée à elle et rien ne pourrait l’empêcher de la perdre.
Angèle fut alors étonnée de voir que Volcanius l’avait soit attendue , soit rattrapée, mais leurs ennemis devaient sans doute arriver. Une fois de plus, la belle l’attrapa par la main pour qu’ils continuent à courir, arrivant à un carrefour, Angèle partit vers l’Ouest, accompagnée de Malik et de Volcanius. La chance allait-elle leur sourire ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Jeu 26 Mar - 1:21

    Volcanius :
    - Nooon pas ici !


    Hurlant à Angèle de stopper sa course en direction de l'ouest, notre samouraï découvrit qu'ils se dirigeaient tout droit dans des sables mouvants noirs comme de la terre. Dans l'élan de la course, Volcanius prit une dernière impulsion et attrapa Angèle par la taille, avant de s'échouer à terre. Ce fût trop juste, le chasseur de primes eût juste le temps de "pousser" sa partenaire contre un rebord de terre stable. La boue commençait déjà à envahir son corps. En quelques secondes, l'ensemble des jambes du guerrier furent engloutis sous la puissance de la chute. Trouvant le moyen de dénouer la ceinture maintenant son kimono, Volcanius lança la corde à son chien. Malik, attrapant en l'air la ceinture, poussa de toutes ses forces pour tirer son maître de là. Enfin tirer de là, Volcanius se tourna vers le paysage. Les pirates chargeaient en leur direction et ne se trouvaient plus loin. Ils étaient même proches. Reprenant sa course, nos trois compagnons se dissimulèrent dans le creux d'un grand arbre mort. Attendant patiemment que leurs ennemis abandonnent, Angèle Volcanius et Malik, serrés à l'intérieur de cet arbre, reprenaient leur souffle en essayant de rester silencieux. C'est alors que le bois de l'arbre commença à bouger de l'intérieur.

    Volcanius :
    * Qu'est ce que ... *


    Soudainement l'écorce se referma, enfermant nos héros dans un arbre. Dans l'obscurité la plus totale, Volcanius Angèle et Malik subissaient de nombreuses secousses. C'est alors qu'ils comprirent ! L'arbre bougeait. En effet, ses racines jaillirent du sol tel un homme se redressant, puis le végétal entama une longue marche à travers la forêt de l'île morte en s'éloignant des pirates. Le chasseur de primes comprenait maintenant pourquoi cette forêt était jugée maudite. Puis les mouvements se firent plus doux, jusqu'à tout redevienne immobile. Mais l'arbre n'ouvrait toujours pas ses entrailles. Bizarrement, ils ne manquaient pas d'air. L'arbre dégageait bien entendu de l'oxygène, mais tout de même, cela était surprenant. En tâtonnant avec prudence, Volcanius trouva les épaules d'Angèle très proches de lui, vu que les pieds de la femme étaient contraints d'être poser sur les siens, pour laisser de la place à Malik.

    Volcanius :
    - Vous allez bien ?


    Tout d'un coup, on entendit un bruit. Un battement d'ailes, puis deux voies se firent entendre. C'était incompréhensible, les individus étaient trop loin. La situation devenait inquiétante, un arbre vivant et magique, et des personnes présentes non loin de leur position. Dans la noirceur du liber de l'arbre sans feuilles, le samouraï fût heureux de ne pas être né claustrophobe. C'est alors que l'écorce s'ouvrit, des lianes saisirent les poignets et les chevilles de nos compagnons et firent sortir les corps du tronc. Jetés contre terre, Volcanius rouvrit les yeux difficilement car il se réhabituait à la lumière du jour. Examinant le grand arbre redevenu calme et surtout immobile, Malik commença à roder autour des lieux. Rien à signaler sur l'ensemble du périmètre. Pendant ce temps, Volcanius s'approcha de l'arbre alors que n'importe qui d'autre aurait reculé. Posant sa main sur l'écorce, le samouraï remercia cet arbre au combien miraculeux. Mais le sol trembla, et de nombreux arbres formaient étrangement un cercle parfait autour de nos compagnons. Une parole étrange vint alors occupée les pensées d'Angèle, de Volcanius et même de Malik.

    ??? :
    - Qui vient donc troubler notre paix ?


    L'esprit de la forêt morte communiquait avec nos héros. Qu’allaient-ils faire cette fois ?




    HS : J'veux bien que tu m'avertisses d'un sms quand tu auras posté ta réponse, stp =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Ven 27 Mar - 11:23

S’aidant l’un l’autre, les compagnons se retrouvèrent dans un arbre qui vivait ! Une première pour la demoiselle qui n’avait jamais vu ce genre de choses, son père lui avait jadis parlé des esprits de la forêt, il y avait cru mais ne pensait pas qu’elle le verrait dans sa vie. Elle n’eut pas le temps de répondre à Volcanius, d’ailleurs, elle était trop occupée à tenir en équilibre tout en faisant attention à ne pas marcher sur son ami Malik.
L’arbre les éjecta de manière peut délicate, les trois personnes se retrouvèrent autour d’un cercle d’arbre, ils avaient tous des formes qui les distingués, ainsi qu’une spécificité, l’un avait beaucoup de mousse sur lui, l’autre des insectes ou encore des fleurs. Le chien fut stoppé net dans ses recherches lorsqu’une voix retentit dans l’esprit des compagnons. Etant encore à terre, la belle se redressa, Angèle était droite au milieu de tout ces arbres, cette voix…était-ce vraiment un esprit ?! « Qui vient donc troubler la paix »…pas elle en tout cas. La jeune femme retira alors le tissu qui cachait son doux visage, laissant alors ses cheveux se détacher et respirer enfin. Son regard gris était rempli d’honnêteté, de courage et c’est par ces qualités qu’elle s’exprima :



« Nous ne sommes pas venus troubler la paix de votre forêt. Notre seule volonté et d’arrêter ces personnes qui saccage chaque village de chaque île. »


Une légère brise caressa fit voler les cheveux de la jeune femme, et caressa par la même occasions Volcanius et Malik. Les compagnons ne bougèrent pas, Angèle resta figée devant cet arbre remplit de fleurs, pourquoi ?! Un ami qu’elle connaissait bien s’y trouvait : Yobou ! Que faisait-il ici ? Il semblerait que l’oiseau suive toujours cette demoiselle. Mais la voix la fit sortir de ses pensées :


« Je ne doute pas de ta sincérité mais l’argent est le vrai responsable de votre venue. Regardez ces hommes qui sont là eux aussi, ils brûlent nos forêts pour essayer de trouver nos biens les plus précieux, ils pillent les villages qui sont là depuis tant d’années. Et au total que récoltent-ils ? L’argent, alors qu’est ce qui vous différencie d’eux.»


Angèle essaya tourna sur elle-même, cherchant d’où venait cette voix, mais elle ne la trouva pas. Au fond, cette remarque était des plus pertinentes mais Angèle n’aimait pas que l’on fasse des conclusions trop hâtives.

« Nous ne sommes pas des personnes avec de mauvaises intentions, certes nous sommes venus les arrêter et nous aurons une récompense pour cela. Mais nos âmes ne sont pas souiller par cette soif d’argent, aujourd’hui, nous sommes condamnés comme tout le Monde à vivre grâce à cet argent. Cependant nous nous contentons de ce que nous avons et nous ne demanderons jamais plus puisque le reste c’est votre Nature qui nous l’apporte. Et comment ne pas vous respectez puisque sans vous nous serions tous morts. »


La sincérité d’Angèle était authentique, ces paroles venaient du cœur et elle parlait pour son « équipe », ayant assez observé Volcanius, elle avait comprit que ce dernier n’était pas comme ces hommes si idiots. Les yeux argentés de la jeune femme cherchaient encore après un éventuel interlocuteur, les esprits pouvant s’incarner dans un être vivant. Cette même brise souffla à nouveau, caressa à nouveau le visage des trois personnes , des bruits de pas arrivaient vers eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Lun 30 Mar - 22:03

    Il était étrange de communiquer à travers un faux silence. Malik ne semblait pas trop perturbé par la venue de ses arbres gardiens. Esprit de la forêt ? On ne saurait le dire. Mais les dits d'Angèle avaient su installer le doute parmi ses êtres cachés de l'île morte. Les pensées des arbres se tournèrent plus particulièrement vers Volcanius. Par chance, leurs pensées ne vinrent s'échouer que dans l'esprit du samouraï.

    Les arbres gardiens :
    * Cela fait presque 5 ans, Volcanius. *


    Volcanius se tournait vers ses arbres un par un, ne sachant lequel ou lesquels prononçaient ses mots.

    Les arbres gardiens :
    * 5 ans que vous traînez ce fardeau, que vous cachez votre clan et même votre nature. *


    Volcanius se retourna brusquement en dégainant son sabre.

    Volcanius :
    - La ferme !!


    Un éclair de flammes apparut quand Célérité jaillit dans les airs. Malik coucha ses oreilles tellement son maître était en colère. Il était rare, même très rare que le chasseur de primes perde patience. Les pensées s'effacèrent tel de la craie sur un tableau. Un vent froid, presque glacial se déposa sur les arbres et nos compagnons. Fermant les yeux, Volcanius prit une grande inspiration tout en levant la tête au ciel. Cherchant à retrouver son calme, Volcanius prit la parole de vive voix.

    Volcanius :
    - Comme vous l'a exposé, ma partenaire. Nous sommes ici pour une bande de pirates, non pour nuire à la forêt. Laissez nous partir.

    Les arbres gardiens :
    * Nous vous laissons partir, si vous revenez ici même après avoir exécuté votre mission *

    Volcanius :
    - Pourquoi vous ferais je cet honneur ?

    Les arbres gardiens :
    * Si tu connais la réponse, pourquoi poses-tu la question ? *


    Les arbres s'écartèrent tel un champ de blé qui se couche sous l'effet de la verse de la pluie et du vent. Angèle, Volcanius et Malik pouvaient partir, et c'est ce qu'ils firent. Les gardiens de la forêt demandèrent leur promesse de revenir. Ce à quoi répondit, Volcanius, le fait qu'il ne promettait jamais. Rangeant son illustre katana dans son fourreau, le samouraï était d'une humeur de chien. Les légendes racontaient que les réveils des dragons pouvaient mal tournés. On pouvait dire que le chasseur de primes était de cette trempe. Parcourant la forêt sans feuilles pour retrouver la trace de leurs assaillants, l'ancien membre du clan Dirko, semblait impatient et agressif. D'où venait une telle différence de comportement, lui qui était connu pour sa patience et son calme. Alors que la jeune coéquipière avait retrouvée une nouvelle fois une piste, la nuit vint à tomber. Dieu souhaitait il que le chasseur de primes stoppe les élans de sa colère ?

    Volcanius et Malik trouvèrent un endroit où passer la nuit. Le samouraï ne dit pas un mot et posa à peine un regard sur le visage de sa partenaire. Ramassant du bois mort, Volcanius vit que ses branches étaient trop grosses. Il le découpa avec rigueur dans un silence qui ne lui allait pas. Jetant Grue d'Acier à terre près du feu tel un vulgaire outil de bûcheron, un feu naquit après que la main de l'homme dragon se posa sur le bois. Angèle s'était bien sûr installé près du feu, et Malik de même. Mais cette nuit là, Volcanius s'éloigna volontairement du campement. Déposant sa stature en s'asseyant sur un rocher, notre samouraï contemplait les derniers rayons d'un soleil mourant. Le regard de haine se transforma en un visage de tristesse. Volcanius se mit à parler tout seul d'une voix très basse.


    Volcanius :
    - Dis-moi ce que je dois faire .... Tout avait un sens quand tu étais là ....


    Le samouraï empoigna son sabre d'un réflexe qui dépassait l'entendement, et planta la lame dans la roche sur les trois quarts de la lame. Lâchant le manche pour cogner le roc d'un coup de poing, le chasseur de primes reprenait petit à petit ses esprits. Pendant ce temps, quelques mètres plus loin, un loyal chien présenta une hachette tribale à sa nouvelle amie. Déposant l'objet aux genoux d'Angèle, cette dernière ne savait pas ce qu'elle devait faire. Malik poussa Grue d'Acier jusqu'à ce que son bois touche les jambes de la jeune femme. Puis le chien se tourna vers son maître, il se coucha en sa direction et poussa un bruit d'inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Mar 31 Mar - 15:36

Tenant cette hachette dés à présent dans ses mains, la créature aux yeux gris regarda son ami qui venait de lui donner, puis, son regard se posa dans la même direction que celui du chien. Depuis cette rencontre avec ces esprits, l’homme avait changé, il semblait retenir de la haine en lui, d’ailleurs, sa réaction avait quelque peu étonnée la belle, aurait-elle raison ? Ce dernier serait-il finalement semblable à tous ceux qu’elle maudissait ? Regardant par la suite l’arme de son « compagnon », la jeune femme resta perplexe…que devait-elle faire…Rien, absolument rien, après tout, c’était ses affaires, il ne l’importunait pas elle. Alors elle posa la hachette sur le tronc d’arbre où elle demeurait assise et continua à rédiger ses pensées dans son précieux livre. Mais la dernière phrase qu’elle allait écrire stoppa net la demoiselle…son cœur s’était il autant endurci…Cessant d’écrire et ne terminant pas ses écritures, Angèle regarda le peu de ciel qu’elle pouvait apercevoir. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait vu une aussi belle nuit étoilée, la pleine Lune était des plus belle…tellement de souvenirs mélancoliques en tête…La jeune femme pensa alors à son ami Yobou, suite à l’énervement de Volcanius, il était parti et n’avait plus donné aucun signe de vie. Se retournant, elle constata que Malik avait levé sa tête afin de la regarder, Angèle soupira alors, se dirigeant vers son ami, la belle caressa le chien qui poussa un nouveau un bruit inquiet.
Alors que Volcanius reprenait ses esprits, une délicate main se posa brièvement sur son épaule. La jeune femme ne comprenait pas vraiment ce qu’il avait, ni même ce qu’il venait de faire…Se défouler ?! Mais dans quel but ? Les esprits ne lui avaient rien dit de vexant…peut-être était-ce cette insinuation qu’elle n’avait pas comprise, mais elle en avait conclut qu’il ne devait pas avoir lui aussi un passé remplit de joie...un « fardeau ». Cependant , la demoiselle resta prés de cet homme, Grue d’Acier dans ses mains, elle ne savait que dire mais il fallait bien qu’elle lui dise quelque chose…Mais elle ne dit rien finalement, elle fit la même chose que ce dernier, en étant des plus « désagréable », Angèle lança alors Grue d’Acier devant Volcanius , la lame se planta devant les pieds de ce dernier. Puis, la belle fit demi-tour, sa réaction était sans doute des plus étranges, car au fond, ils se ressemblaient un peu conservant une certaine haine en eux…mais à la différence de Volcanius, Angèle ne c’était en pas encore énervée de la sorte. Elle voulait lui montrer sa réaction, en essayant de lui faire comprendre que sa haine devait sans doute partir une bonne fois pour toute, mais au fond, elle ne pouvait savoir ce qu’il avait vécu.
Retournant vers le feu, Malik se redressa, pour la première fois depuis bien des années, Angèle adressa à l’animal un faible sourire, montrant à la bête qu’il ne devait plus s’inquiéter. S’asseyant sur son tronc d’arbre, la demoiselle finit alors sa phrase , elle avait écrit ces mots « Aujourd’hui j’ai appris une chose, on ne peut s’entêter à essayer de devenir quelqu’un que l’on ne peut être…Fuir ne sert à rien , notre passé nous rattrapera toujours. ». Avant de fermer son livre et de le ranger, le regard mélancolique de la demoiselle se posa sur les trois visages qu’elle avait dessiné en première page…Touchant chacun d’entre eux, elle le ferma avec un regard de satisfaction, elle savait sans doute que sa famille serait fière d’elle…Angèle ne pouvait plus envisager cette chose , si ils étaient encore en vie, sa vie aurait été sans doute des plus belles, elle serait sans doute mariée et aurait déjà son premier enfant…Mais si son destin avait été déterminé ainsi, c’était parce qu’il y avait une raison et elle pouvait bien remercier le ciel d’être encore en vie. Mais si elle savait la vérité…

Au même instant, la tête de la jeune femme et du chien venait de se lever, ils avaient entendus tous deux un bruit des plus étrange…Un pas qui semblait léger…Malik s’était levé et resta au côté d’Angèle, restant sur ces gardes, la belle avançait tranquillement, le chien quand à lui entra dans le noir…des hurlements se firent entendre…Mais des hurlements qui étonnèrent la belle et le chien.


« Ahhh non pas le chien par pitié pas de chiens ! »



Attrapant la « proie » de son ami, Angèle sortit une petite personne des arbustes…Un enfant ! c’était un enfant ! Et la petite fille aux cheveux couleur de nuit ne cessait de hurler, il semblerait qu’elle ait peur des chiens, gardant ses bras devant son visage, elle cria à nouveau :


« Par pitié ne me faites pas de mal, je n’ai rien fais, par pitié ! »


Malik avança en même temps qu’Angèle qui tenait fermement la petite fille par le bras. La petite perle regarda alors autour d’elle, lorsqu’elle vit cet homme étrange revenir, cette dernière gigota pour se blottir contre la jeune femme, pleurant à chaude larmes. Regardant d’un air grave Volcanius, la belle créature posa ses mains sur la petite fille comme un geste pour la rassurer. Elle gémit un peu de douleurs, car des marques de maltraitances se lisaient sur son visage ainsi que la peur, la saleté…


« Par pitié…ne me faites pas de mal…pitié… »


S’abaissant vers la petite fille, Angèle ne pensait pas avoir une telle surprise. Effectivement, la fillette avait quelque chose qui choqua la belle, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à sa sœur lorsqu’elle était enfant ! Les yeux bridés et bleus, les cheveux noirs…ce même air de famille…La belle en resta bouche bée, on aurait cru qu’elle voyait un fantôme..mais ce n’en n’était pas un…Quand à la fillette, elle put reconnaître cette silhouette qu’elle avait vu de sa berge , là où elle avait fait signe à un bateau …
Reprenant ses esprits, Angèle caressa doucement le visage de cette fillette, lui adressant un sourire des plus doux, elle décida de lui dire d'un ton rassurant :


"Qui parle de te faire du mal? Nous ne sommes pas de ce genre. Allez viens t'assoir prés du feu, tu es toute gelée."


Escortée par Malik et Angèle , la petite fille s'assit à la place de la belle, restant prés du feu, elle ne dit aucun mot. Non , la petite Saya venait d'être assez traumitisée comme cela. De plus, en voyant Volcanius, elle eut comme un visage terrifié par cet homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Mer 1 Avr - 22:25

    Par politesse et retenue, Volcanius n'insulta pas celle qui lui avait lancé Grue d'Acier de cette façon. Volcanius détestait qu'on manipule ses deux armes sans son accord. Bien sûr, il y avait toujours des exceptions, mais dans cette situation, ce n'était pas le cas. Le courroux du guerrier s'apaisa plus ou moins. Ce dernier n'eût pas le choix de changer son attitude quand il entendit cette fillette arrivée à leur campement. En se présentant devant Angèle pour connaître les détails de la situation, la simple vue du samouraï terrifia la fillette. Volcanius se disait que c'était encore une chance qu'elle ne sache pas qu'il était un démon, elle aurait pris ses jambes à son cou. Ou avait-elle la faculté de détecter les êtres démoniaques ? Pourquoi pas. En observant les traces de blessures qui ornaient son visage et ses bras, l'homme dragon essaya de ne pas trop la tourmenter.

    Posé près du feu, où la partenaire du chasseur de primes réchauffait son corps, la fillette restait fixer dans les yeux du guerrier sans prononcer un mot. Elle semblait rassurer de savoir Angèle à ses côtés. Soudainement Malik sortit de l'obscurité, après avoir réalisé une ronde que Volcanius lui avait ordonné. La petite fille sursauta en s'apercevant de sa présence, et en jugeant la réaction de son chien rien n'était à signaler. Malik s'assied prêt de Volcanius en fixant son regard sur la nouvelle venue. L'animal canin penchait la tête vers la droite. Rien que cela faisait que la jeune fille était terrifiée face à nos compagnons masculins. Le samouraï décida de consoler la petite fille en essayant de lui parler d'une voix calme.


    Volcanius :
    - Pourquoi tu me regardes ainsi ? Je ne te veux pas de mal, pourquoi le voudrais je ?

    Saya :
    - Il n'y a pas que vous.


    Dit la jeune fille en refugiant son visage contre les vêtements d'Angèle. La petite fille désigna du doigt alors le chien de Volcanius.

    Volcanius :
    - Oh. Tu as aussi peur de mon fidèle Malik. C'est un bon chien, il n'est pas méchant.


    Alors qu'il avait fini sa phrase, Malik se dirigea vers la petite fille qui tremblait de plus en plus en voyant le chien s'approcher. Volcanius laissa faire. Le chien déposa sa tête sur les genoux de la petite fille et remonta avec son nez jusqu'à son ventre pour la chatouiller. La jeune fille complètement terrifié se mit alors à rires. Malik étaut vraiment un chien extraordinaire, il arrivait malheureusement à son maître de penser qu'un jour ce fidèle compagnon quitterait ce monde en lui laissant pleins de regrets. Cette scène adoucit l'humeur du guerrier. Mais sa mauvaise humeur restait présente au fond de son coeur. Alors que Volcanius cherchait à savoir pourquoi la fillette se trouvait ici, celle ci maintenait le silence.

    Volcanius préféra alors laisser Angèle seule avec Saya dans l'espoir que la fillette se sente rassurer de parler seule avec une autre femme. Parcourant les crêtes de la colline, Volcanius accompagné de Malik rodait dans les alentours du campement. C'est alors que le samouraï se mit encore à parler tout seul.


    Volcanius :
    - Qu'est ce qui m'arrive petit frère, heiiin ?!


    Malik aboya.

    Volcanius :
    - Quand je pense qu'on était si bien tous les deux, tout seuls. Aujourd'hui on se retrouve avec une partenaire aussi froide que de la glace, et une fillette qui ne veut pas nous parler. Mais bon sang, Malik, qu'est ce que j'attends de tout cela ?


    L'animal aboya de nouveau plusieurs fois, cette fois ci.

    Volcanius :
    - Non c'est faux.


    Malik aboya rapidement.

    Volcanius :
    - Non !


    Malik aboya encore.

    Volcanius :
    - Bon d'accord, je l'apprécie peut être un peu. Mais juste un peu.


    Après avoir fini sa ronde, Volcanius retourna à proximité du feu. La jeune Saya était maintenant endormi. Angèle restait éveillée et venait de la border avec une couverture de voyage. Volcanius prit place sur le sol à côté du feu.

    Volcanius :
    - Elle a dit quelque chose ?


    Dit-il en s'allongeant par terre tel un dragon fatigué s'échouant sur le rivage.


Dernière édition par Dirko Volcanius le Jeu 2 Avr - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Jeu 2 Avr - 15:07

Les deux demoiselles se retrouvèrent ensemble, ces dernières ressentaient toutes deux quelque chose d’étrange, une personne qui était chère aux yeux de la belle et des yeux gris qui rappelait à la fillette une personne qui lui avait tellement appris. En effet, grâce au feu de camp, Saya put constater que les yeux gris de l’inconnue ne lui était pas étranger mais pour le moment, elle ne disait mot, restant blottit contre Angèle. Notre héroïne garda l’enfant tremblante contre elle, ne comprenant pas ce qu’il venait de lui arriver, mais en attendant, cette petite avait besoin de beaucoup de tendresse pour lui réchauffer le corps et le cœur. Lui caressant doucement sa chevelure, la jeune femme s’adressa alors d’un ton calme à l’enfant :


« Peux-tu essayer de m’expliquer ce qu’il t’est arrivé ? »


La petite fille releva la tête, ses magnifiques yeux bleus se posèrent dans le regard d’Angèle, des bleus sur son visage, des griffes sur sa joue droite, vraiment, elle n’avait été guère épargné…mais quel sorte de personne pouvait s’en prendre à une enfant ? La jeune Saya baissa alors la tête contre le torse de cette étrangère, regardant le feu, elle se mit à lui dire :

« Je m’appelle Saya madame…j’ai sept printemps…Je vivais sur mon île avec ma famille, une très grande famille, nous étions si heureux tous ensemble avec mes parents, grands parents, mes frères, mes cousins et cousines…Seulement, alors que je me promenais dans la forêt à la recherche de fruits sauvages…quelqu’un m’a assommé…Quand j’ai ouvert les yeux…je me suis retrouvée dans un bateau avec tous ces hommes…il y avait beaucoup d’hommes…des chiens…j’ai été l’esclave de leur chef…quand je n’obéissais pas…ils me frappaient ou les chiens essayaient de me mordre…j’ai…j’ai tellement peur qu’ils…me retrouvent…Madame…ils m’on tellement fait de mal….ne me laissait pas seule… »


Tellement de joie au début de son discours qui se transforma par de la peur, de la tristesse…Gardant la petite en larme contre elle, Angèle fut choquée dans les propos de la petite…comment pouvaient-ils faire une chose pareil, à une enfant de sept ans ? La demoiselle savait un peu les sentiments de Saya, elle la berça doucement contre elle, donnant toute son amour et son affection pour la petite fille. D’un ton doux, elle décida de lui dire :


« Tu es en lieu sur avec nous, ne t’en fais pas, tu n’as rien à craindre de nous. Je ne pense pas que Volcanius, l’homme que tu as vu, te rejettes…il m’a bien accepté moi. Quand au chien, tu n’as pas avoir peur, comme tu as pu le voir, Malik semble beaucoup t’apprécier…Il serait temps que tu te reposes un peu d’accord, demain est un autre jour et si tu as le moindre problème Saya, appelle moi…Je me nomme Angèle. »


La jeune enfant prononça plusieurs fois le prénom d’Angèle , en ajoutant finalement un "C'est joli"et s’endormit d’épuisement. Trouvant dans son sac une couverture de voyage, la belle enveloppa ce trésor qu’elle ne voulait perdre sous aucun prétexte, elle avait une sensation étrange…comme si quelque chose les lier toutes les deux. L’allongea doucement sur le tronc d’arbre, elle fit en sorte qu’elle ne prenne pas un coup de froid avec la nuit.

C’est alors que ces deux « compagnons » revinrent, Volcanius semblait aussi épuisé que la petite, il s’installa non loin du feu et lui adressa la parole. S’asseyant non loin de lui, Angèle regarda le feu, soupirant un peu , elle décida de se lancer :



« Elle se nomme Saya, âgée de sept ans, elle a été enlevé par ces pirates, esclave de ces derniers, elle a été battu à plusieurs reprises lorsqu’elle ne faisait pas les choses correctement ou alors, c’était leurs chiens qui faisaient le travail, heureusement ils n’ont pas réussi à la mordre…Une chance pour elle, il ne faut donc pas lui en vouloir si elle à peur en présence de votre personne…Ce n’est pas évident pour elle je peux très bien le comprendre… »


Angèle ne dit plus un mot, elle en avait dit de trop avec cette dernière phrase, d’ailleurs, pour ne pas que Volcanius ne lui réponde quoique ce soit, elle reprit :

« Je ne comprends pas , comment peut-on faire ce genre de chose à un enfant… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Sam 4 Avr - 19:16

    Volcanius ne voulait pas paraître impoli mais, enfin allongé sur sa couverture, il commençait à s'endormir alors que le discours d'Angèle était important à écouter. Malgré les yeux fermés, Volcanius avait suivi l'ensemble des paroles de sa récente partenaire. La jeune femme s'interrogeait sur les motivations qui poussaient des hommes, aussi horribles que ses pirates, à maltraiter une jeune fillette. Le samouraï lui même ne le comprenait pas. Et il ne cherchait pas à comprendre les logiques tordues de ses hommes. Ils n'en valaient pas le coup, loin de là ... Sur sa dernière phrase, le guerrier autrefois solitaire répondit.

    Volcanius :
    - Angèle, on leur règlera leur compte. Maintenant il faut dormir.


    Malik apparut et se coucha en posant son museau sur les jambes de son maître. Même le chien était fatigué de cette journée. La fillette dormait paisiblement. Alors qu'Angèle s'apprêtait à dormir.

    Volcanius :
    - Une dernière chose, ne me vouvoyez plus.


    Dit le samouraï de plus en plus bas en s'endormant inévitablement.

    La nuit fût paisible et calme. Malgré qu'un tour de garde n'avait été organisé, Volcanius avait bien dormi et ses compagnons aussi, puisqu'ils dormaient encore. La journée n'était pas très joyeuse en observant les nuages gris qui surplombaient le ciel. Le chasseur de primes se leva en s'étirant les bras et les jambes. Il prit toutes ses affaires et partit à la recherche d'un endroit où se laver. Il n'y avait pas dix milles endroits. Un étang se trouvait non loin de là. Plongeant sa main à l'intérieur de celui ci, l'eau était disons ... froide. Mais ce n'était sans compter les pouvoirs d'un dragon le maudissant chaque jour. Serrant son poing dans l'eau et en se concentrant, l'eau commença à se réchauffer pour enfin faire apparaître une vapeur à sa surface. Volcanius déposa toutes ses affaires sur la rive et fit découvrir son dos jonché de cicatrices. Après s'être laver, Volcanius entendit quelqu'un approché derrière son dos. Saya était curieuse de savoir ce que faisait le compagnon de sa gardienne.


    Volcanius :
    - Je croyais que je te faisais peur.

    Saya :
    - Pourquoi votre dos est pas beau ?

    Volcanius :
    - J'ai été imprudent par le passé. Maintenant retourne au campement, Angèle va s'inquiéter pour toi sinon.

    Saya :
    - Et si je veux pas.

    Volcanius :
    - J'appelle mon chien.


    La jeune Saya détala comme un lapin. C'était brusque d'utiliser ses manières pour qu'elle s'en aille, mais la fillette serait mieux protégée au camp. Par ailleurs, le samouraï désirait être seul. Nageant près de la berge la plus proche, Volcanius appréciait les dernières chaleurs de cette eau. Quand soudainement un souvenir lui revint à l'esprit dans un cadre similaire. Shira et lui même s'étaient baignés dans un étang au beau milieu d'une nuit. Blottie contre son homme, celle ci lui avait prononcé des paroles qu'il n'avait jamais oubliées.

    # Flash Back #


    Shira :
    - Tu m'as manqué aujourd'hui.
    Volcanius :
    - Toi aussi.

    Shira :
    - Tu crois qu'un jour on pourra revenir ici sans se cacher ?
    Volcanius :
    - Je veux y croire.

    Shira :
    - Heureusement, que j'ai trouvé ce magnifique endroit.
    Volcanius :
    - Et c'est qui, qui ne voulait se baigner avec moi ? Oh attends une seconde, je crois me souvenir que c'est ... toi.

    Shira :
    - T'as gagné pour cette fois. Je t'...

    # Flash Back #


    Le guerrier, autrefois solitaire, sortit de ses souvenirs brutalement. Cela faisait des années, que Shira avait disparue de sa vie, et malgré tout cela, le coeur draconien du guerrier n'était toujours pas guéri. Le samouraï sortit de l'eau, se sécha et se rhabilla. Des bruits de pas se firent alors entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Dim 5 Avr - 2:34

Angèle partit à son tour dans le pays des songes, gardant dans ses bras la jeune Saya, petit ange tombait du Ciel , qu’elle s’était jurée à jamais de protéger. Connaissant un peu ce qu’elle avait enduré , Angèle ne voulait pas que la petite vive la même chose que dans son triste passé. Mais pour le moment, l’heure était aux rêves, notre belle s’endormit très vite, cette journée avait été épuisante pour tout le Monde.

Un rêve des plus étrange, courant à travers des tours de pierres noires, un orage se fit entendre, la pluie tombait à verse, la jeune femme pouvait d’ailleurs sentir la violence et la froideur de l’eau sur son corps. Vêtue d’une magnifique robe blanche, la demoiselle courait dans la nuit, cherchant quelque chose de précis. Katana en main, Angèle monta dans au sommet d’une tour, la plus haute de toutes, malgré la pluie, la belle pouvait distinguer plusieurs silhouette, une petite et deux grandes…Deux des trois étaient faciles à décrire, en s’approchant, elle put reconnaître facilement la silhouette de Saya et celle de Volcanius. Mais Volcanius était bien étrange, des flammes étaient autour de lui, Angèle put y sentir la chaleur de ces dernières malgré la pluie qui tombait toujours. Alors qu’elle se retourna pour voir cette dernière silhouette, la demoiselle sentit quelque chose la frapper au ventre, regardant ce dernier, elle put voir que sa robe devenait rouge, rouge de son sang ! La personne venait de la frapper…et qu’elle en fut son étonnement en voyant ce visage : David ! Il venait de la transpercer avec son épée ! Elle n’en revenait pas…Personne autour d’elle ne fit quoi que ce soit, la jeune femme tomba dans le vide, dans ce noir sans lendemain.
Soudain, alors qu’elle tombait dans le Néant , Angèle put sentir une main qui prenait la sienne, cette douceur envers elle…une seule personne avait cette manie qu’elle reconnaissait bien. Une larme coula d’ailleurs sur sa joue lorsque de ces propres yeux, elle put voir son père Katsumoto. Droite devant lui, la jeune femme se serra contre ce dernier, pleurant toutes les larmes de son corps tant sa joie était immense. Mais ce moment de joie s’en alla bien vite ; le noir revint, les douleurs partirent…

Ouvrant les yeux, Angèle fut réveillée par les coups de museau de son ami Malik. Souriant un peu à son compagnon de route, la belle se redressa légèrement , elle fut étonnée de voir que Saya n’était plus là…cette dernière devait être avec Volcanius…mais en ayant peur de lui…Se relevant bien vite, elle fut soulagée de voir sa petite protégée revenir en courant, reprenant son souffle, la petite fille s’assit prés d’Angèle en évitant de regarder le chien qui ne la rassurait pas tellement. Alors que notre chère demoiselle aux yeux gris s’apprêtait à attraper de quoi déjeuner, la petite Saya décida de lui dire:



« Dites Dame Angèle…il est toujours comme ça Monsieur Volcanius. »



« Comme ça ? Que veux-tu dire par là Saya ? »


« Bah il a beaucoup de cicatrices sur son dos…dites, vous le connaissez depuis longtemps pour savoir pourquoi il a ça et pourquoi il a un regard à la fois dur et triste ? En plus il a été méchant avec moi, il m’a menacé d’appeler son chien si je ne partais pas vous rejoindre. »


Face à ces phrases, la belle qui avait stoppé sa « course » vers la chasse regardant Saya puis en direction du point d’eau où se trouvait son « partenaire ». Posant la couverture sur sa protégée, Angèle partit en direction de Volcanius, entre deux, elle dit à la petite :


« Surveilles le feu, je n’en ai pas pour longtemps. Malik va prendre soin de toi. »



Descendant vers ce petit sentier qui menait au point d’eau, la belle arriva bien vite dans ce petit lieu où se trouvait Volcanius. Ils étaient l’un en face de l’autre, la belle le fixa un faible instant, Saya avait raison, ce regard était bien étrange…mais elle n’ajouta rien , du moins pas pour le moment.
Le silence était lourd, l’eau vint cependant le casser, Angèle en profita d’ailleurs pour se nettoyer le visage par ce faible courant qui coulait à côté d’elle. Retirant la saleté tout comme le sang sur sa peau, la belle décida de dire de son ton neutre :



« L’eau est vraiment un élément des plus étrange. Il peut se révéler tellement doux mais peut également déchaîner toute sa force et sa colère… »


Cessant son petit barbouillage, la jeune femme , relativement propre, s’approcha de Volcanius. Etant à une distance convenable de son « compagnon », Angèle posa son regard dans le sien, étrangement, on y pouvait lire de l’incompréhension voir de l’inquiétude...Par la suite, elle continua son chemin , partant à l’opposé du campement, elle s’arrêta. Dos à Volcanius, elle reprit :


« Votre comportement a bien changé depuis hier…Cet esprit de la forêt aurait-il réveillé en vous un vieux démon ? »


Baissant la tête, la jeune femme ne dit plus un mot, après tout, pourquoi lui demander cela ? Cela ne la regardait pas et puis, après cette mission elle le laisserait comme avant, à savoir seul avec son ami Malik. Mais étrangement, un sentiment qu’elle avait perdu depuis bien des années étaient revenus…l’empathie.


« Vous n’êtes pas obligé de me répondre. Si c’est le cas, je vous demanderai simplement de ne pas faire peur à cette petite comme vous venez de le faire.»


Redressant alors sa tête, la belle resta dans sa posture actuelle , elle se contenta de regarder le paysage ainsi que les nuages gris flottaient au dessus de leur tête. L’intonation de voix était toujours la même à l’égard de l’ancien samouraï , neutre, mais il y avait du progrès…elle s’inquiétait pour lui…du moins, indirectement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Lun 6 Avr - 22:10

    Volcanius fût surpris au fond de lui de constater qu'Angèle s'inquiétait pour lui. Même si cela semblait ne lui faire ni chaud ni froid, le samouraï apprécia son attention. Mais il ne voulait pas lui montrer. Néanmoins il prit le temps de répondre à sa dernière question. Il marcha vers elle et lui parla proche de sa tête.

    Volcanius :
    - Ses arbres m'ont réveillé de vieux souvenirs. J'essayerai de ne plus effrayer cette petite.


    Dit-il d'un ton aussi neutre que celui que la jeune femme lui adressait. Alors que Volcanius passait son chemin, il se retourna un instant vers Angèle et lui dit.

    Volcanius :
    - Je me nomme Volcanius, me vouvoyez me rend mal à l'aise.


    Son ton était plus joyeux, mais le guerrier souhaitait conserver sérieux et concentration, car pour lui la situation se compliquait. Le contrat de mission était mis à mal par la venue d'une jeune fille. Volcanius ne vit qu'une solution. Il se dirigea vers le campement, il appela son fidèle ami Malik. Son chien était en forme. Une longue journée les attendait, et Volcanius n'appréciait guère de laisser trainer ses pirates en pleine liberté. Malik avait retrouvé leurs traces. Angèle venait de revenir au campement. La jeune Saya était présente, elle aussi. Il fallait résoudre ce problème et Volcanius entama sa proposition à Angèle.

    Volcanius :
    - Angèle. Je suppose que tu as conscience que cette gamine n'est pas en sûreté avec nous. Il faut qu'on achève ce contrat. Malgré que le plus simple serait de laisser cette fillette au beau milieu de nul part, ce n'est pas dans ma nature ni dans la tienne de faire cela. Donc je souhaiterai que tu l'accompagnes au port le plus proche pour quitter cette île. Elle ne voudra jamais voyager avec moi. Pour ma part je reste ici, je termine le contrat, on se retrouvera à l'auberge où nous avons rencontrer Rya.


    L'ancien samouraï ne savait pas trop comment allait réagir Angèle. Deux réponses étaient possibles selon lui. Soit elle donnait grâce à Volcanius et elle escorterait la jeune Saya. Cependant connaissant un minimum le comportement de sa partenaire, il était aussi possible qu'elle l'engueule pour venger cette fillette des pirates. Une chose était sûre, ils ne pouvaient pas faire courir le moindre risque la petite fille. Puis Malik aboya.

    Volcanius :
    - Du calme, Malik.


    Puis le chien aboya encore plusieurs fois en direction de Saya. La petite était apeurée. Volcanius caressa la fourrure de son chien pour le calmer et soudain il comprit ce que Malik voulait lui transmettre.

    Volcanius :
    - Ou alors ? ... On charge Malik de protéger Saya durant notre absence.




HS : Je trouve que ça avance pas assez vite, il faudrait qu'à la fin de ton RP, on soit arrivé au campement ou à la plage que les pirates squattent. Au passage, j'ai apprécié ton RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Ven 10 Avr - 14:12

[ HRPG : Merci beaucoup.]


Angèle n’avait dit mot depuis leur dialogue au point d’eau. Ecoutant les propositions de Volcanius avec un étonnement qui avait pu se lire sur son visage, Angèle opta pour la dernière décision, mais avant tout, il fallait prendre des forces. Pendant que l’homme et son fidèle compagnon partirent en quête de nourriture, les deux demoiselles demeurèrent dans ce camp de fortune, ne s’échangeant pas une seule parole pour l’instant…Mais la fillette , qui était anxieuse vis-à-vis de sa destinée , alla voir cette femme qui lui semblait si familière. S’approchant de la belle aux yeux gris qui ravivait le feu, la petit fille au visage emplit de coups décida de lui dire :



« Vous allez me laisser seule avec ce chien ? »


Alors qu’elle allait lui répondre, la jeune Saya l’enlaça, du moins ses jambes. Cette petite avait un manque d’affection , il n’y avait pas de doute à cela, depuis combien de temps était-elle avec ces pirates ? Posant alors ses mains délicatement sur le dos de sa protégée, Angèle employa une douceur digne d’une mère de famille. Elle prit alors Saya par la main, l’emmenant vers l’endroit où elles avaient toutes deux dormies. Notre belle demoiselle prit alors sa sacoche noire brodées avec du fil argenté, la posant sur les genoux de la petite, elle lui dit d’un ton serein :


« Comme je te l’ai dis, tu n’as pas avoir peur de Malik. Tu as sans doute peur des chiens mais il sait cerner la personnalité, crois moi Saya, tu n’as aucune crainte sinon tu ne me verrais pas ici. Quand à ta peur de rester seule, je peux te jurer sur mon honneur que tant que tu auras cette sacoche avec toi, je reviendrais car elle est précieuse à mes yeux. Je te fais donc confiance pour en prendre soin et de préserver ce qu’elle renferme. Tu es une enfant à qui l’on peut faire confiance, montres moi que je n’ai pas tort d’accord ?! »



La fillette lui fit un hochement de tête, cette dernière prit la sacoche et était tout de même plus rassurée qu’avant. C’est alors que les deux « compagnons » revinrent, Volcanius avait réussi à tuer deux gros lièvres qui suffiraient largement pour leur festin. Angèle laissa cependant un peu de sa part à Saya, qui ne devait pas avoir manger depuis quelque jours. Le silence était roi, Angèle n’échangea aucun regard à qui que ce soit, elle resta concentrée sur ce qu’elle allait faire…encore une fois, son fidèle katana , Eiki allait faire des victimes…Mais pour quel but ? Tuer des malfaiteurs, se défendre…et si ces esprits avaient raison…une soif d’argent. Après tout, Angèle en aurait besoin, elle avait déjà décidé ce qu’il adviendrait de son avenir et de celui de Saya. La belle comptait bien la garder avec elle, du moins, le temps qu’elle retrouve le village de la petite. Quand à Volcanius, elle lui souhaitera bonne chance , le remerciant pour tout ce qu’il aura fait pour elle…Mais Angèle ne voulait pas sympathiser avec cet homme, le fait de le tutoyer marquerait une marque d’amitié qu’elle ne souhaitait pas. Pourquoi ? Sa promesse, son orgueil…Mais au fond d’elle…
Quand les deux « partenaires » allaient partir, Saya alla à nouveau dans les bras d’Angèle, la jeune femme caressa la joue de la petite. Son visage était rassurant, d’ailleurs, cette dernière montra à Saya sa sacoche. Avant de partir, la belle caressa la tête de son ami, il était le seul privilégié à qui Angèle adressait un faible sourire, la chien comprenait bien ce qu’elle voulait lui dire.
Partant en direction du campement, Angèle ne parla pas à Volcanius, elle était trop concentrée et ne voulait pas vraiment parler à cet homme…Elle avait « peur » qu’il pense des choses fausses et voulait donc garder ses distances.


Au bout de quelques minutes, les deux personnes arrivèrent au campement, ils furent bien entendus discrets. Mais ce qui étonna la jeune femme, c’est de voir un petit effectif de pirates…Que se passait-il ? Etaient-ils tous caché ? Autant en avoir le cœur net, la jeune femme posa alors sa main sur le bras de Volcanius et lui dit à voix basse :

« Restez là. »



Avec une souplesse et une agilité digne d’un félin, la belle s’enfonça dans la forêt, garda un œil sur le campement qui se rapprochait de la plage. Etant par la suite à l’opposé de son « compagnon », la belle cacha son katana dans son longue robe coupée. C’est alors qu’elle fit semblant de faire du bruit, un des pirates alla donc voir et Angèle se fit « prisonnière » volontairement.


« Regarde cette belle trouvaille l’ami, tu ne penses pas que le chef sera heureux de trouver une aussi belle concubine sur notre bateau. »



« Oui je le pense aussi mais en attendant, met là dans sa tente, il profitera de ces belles courbes lorsqu’il reviendra de son pillage. »


Face à autant de beauté, les dix hommes qui étaient restés sur le campement, restèrent fasciné par le cœur de la jeune femme. Angèle quand à elle se laissa faire, malgré que sa plus grande envie était de leur montrer ce qu’elle savait faire.

Plus loin d’eux, le chef des pirates était en quête d’un nouveau pillage dans ce village si riche de l’île morte…Qui aurait pu croire que son destin rencontrerait à nouveau celui de sa petite servante aux yeux bleus qu’il venait de perdre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Mar 14 Avr - 17:47

    Volcanius :
    * Elle n'a rien trouvé de mieux que de se faire prisonnière ... *


    Notre samouraï le sentait mal. Il aurait aimé construire quelque chose de plus structuré et moins périlleux pour eux mêmes. Il fallait maintenant que Volcanius utilise à bon escient l'infiltration d'Angèle sans qui ne lui arrive quelque chose. Son chien Malik n'était pas là. En temps normal, il l'aurait envoyé pour recueillir les informations, mais dans cette situation, ce n'était pas possible. Le chasseur de primes allait devoir se débrouiller seul. L'atmosphère était bonne, le temps agréable éclaircissait bien le campement des pirates. Proche d'un petit fleuve, le bruit de l'eau sur les parois stridentes brisaient avec écho l'agonie du silence. Lorsqu'un pirate s'approcha tranquillement vers la position de notre cher chasseur de primes. Une idée émergea alors dans l'esprit du guerrier. Se cachant accroupi derrière une bute, Volcanius attendait patiemment le bon moment pour sauter sur le pirate qui exécutait son tour de garde.

    Volcanius :
    * Je te tiens. *


    D'un coup de pied rotatif en restant au sol, les tibias du pirate volèrent pour faire atterrir dans la boue la gueule du pirate. Dans sa chute, Volcanius attrapa sa tête avec ses deux mains et l'acheva en lui brisant la nuque.

    Quelques instants plus tard dans le campement ...


    Un pirate :
    - Hey toi ! Tu as fini ton tour de garde ? C'est cool, viens on doit transporter ce rhum du capitaine, il va arriver d'un instant à l'autre. Va porter ça dans cette tente !

    Volcanius :
    - Ouaih, c'est bon !! J'y viens.


    Jouant parfaitement son personnage, Volcanius, qui avait volé les vêtements de l'ancien garde, saisissait les caisses de rhum pour les amener dans cette tente. En faisant le tour du campement, il put compter huit pirates. Entrant enfin dans cette tente, Volcanius eût la surprise de découvrir Angèle. Il posa son index sur ses lèvres en montrant son visage et repartit sans rien dire. Méfiance et prudence étaient de vigueur. Les hommes du campement se réunirent autour d'un feu pour dévorer les derniers restes de leur repas et les dernières gouttes de rhum. Pendant ce temps, Volcanius trouva dans une autre tente, à l'opposé de celle du capitaine, un stock de poudre à canon.

    Volcanius :
    - Malik serait là, il me soufflerait : " Et si on leur préparait une petite surprise. "


    Dans cette pièce se trouvait une balance, du fil d'allumage, un déverseur, des lampes à huile, des sacs etc. L'ingéniosité du samouraï se réveillait. Il lui fallait une quantité suffisante de poudre pour créer une diversion. Mais il lui fallait du temps pour se positionner et attendre l'arrivée du capitaine. Regardant par la fente de la tente, il vit arrivé une douzaine d'hommes. C'est alors qu'on entendit au loin.

    Un pirate :
    - Capitaine !! Heureux de vous revoir.

    Volcanius :
    * Que le spectacle commence ... *


    Volcanius attrapa une bobine de fil et la déposa sur un plateau de la balance. Puis il éventra une caisse de poudre juste au dessus de la bobine de fil. Le chasseur de primes saisit alors le déverseur et le monta à l'aide d'une chaise au dessus du deuxième plateau de la balance. Il prit la poudre noire et remplit le déverseur de poudre. Maintenant il fallait plus qu'à espérer que cela fonctionne. L'homme dragon passa son doigt sur la bobine de fil pour enfin prendre feu. Sortant vite de la tente en déclenchant le déverseur, Volcanius se dirigea vers le groupe de pirates qui discutait avec leur capitaine.

    Un pirate :
    - Capitaine, on a une surprise pour vous. On vous a laissé un cadeau dans votre tente.

    Le capitaine :
    - Un cadeau ? Hmm ... Et qu'a t-il de spécial ce cadeau ?
    Un pirate :
    - Vous verrez.

    Le capitaine :
    - J'espère que ce cadeau pourra crier de jouissance dans ma tente, ce soir.
    Un pirate :
    - Soyez en sûr ...


    Volcanius :
    - Hey ! Le capitaine m'a dit de te dire qu'il souhaite voir quelques caisses de poudre pour l'examiner.

    Un pirate :
    - Tu te fous de moi ?

    Volcanius :
    - C'est les ordres, abruti !

    Un pirate :
    - Putain, j'voulais lui demander un truc en plus. Bon les gars venez, on va apporter ça pour le capitaine !


    Alors que les hommes étaient presque arriver à la tente.

    Le capitaine :
    - Tiens, je ne te reconnais pas toi. Toi ! Ote lui sa capuche.

    Retirant sa capuche, les pirates découvraient le visage de Volcanius. Empoignant la main du pirate qui l'avait démasqué, Volcanius lui annonça avec humour.

    Volcanius :
    - Salut ma poule, hm ?


    Soudain un sabre sortit du dos du pirate, le corps de ce dernier se pencha puis s'échoua au sol dans une flaque de sang. C'est alors que les pirates découvrirent le piège flamboyant de Volcanius. En entrant dans la tente, le déverseur finit le dosage de la poudre et déposa un coup le contenu de la poudre sur le plateau. La balance bascula de l'autre côté d'un coup, envoyant la bobine enflammé dans la réserve de poudre. Une terrible explosion envoya dans le décor six pirates carbonisés. Aveuglés par l'explosion, les pirates chargèrent néanmoins sous les ordres d'un capitaine plus colérique que jamais ! Entrant dans sa tente pour aller se chercher des munitions pour son pistolet, le capitaine découvrit Angèle.



    PS : Dans ton prochain RP, tu ne dois pas parler Volcanius. Angèle a l'impression qu'il s'est volatilisé ou qu'il a péri dans l'explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Sam 18 Avr - 14:15

Attachée au piquet principal d’une tente, voilà où se retrouva Angèle, mais peut importé, son intention avait sans doute été idiote pour Volcanius, mais au moins il pourrait agir tout seul sans qu’elle ne l’encombre. Mais que faire lorsque son précieux katana était posé sur cette table, à côté d’elle…Angèle se débattit à plusieurs reprises mais elle se fit plus de mal que de bien, alors cette dernière ferma les yeux, essayant de se concentrer pour invoquer ce pouvoir étrange qui s’était manifesté…
Ce fut en vain, du moins, sa concentration fut perturbée par une explosion qui va fit sursauter. Forte heureusement , notre belle avait de bons réflexes, elle put bouger ses jambes, sans quoi, elles auraient été emportés par un couvercle en acier qui avait, dans son trajet, laissé de son passage un magnifique trou dans la tente. A cet instant, le jeune femme soupira, en insultant quelque peu Volcanius qui devait être l’acteur de cet acte.
Seulement, quelqu’un entra dans ce lieu, ce n’était pas Volcanius, l’homme semblait être colérique mais il fut tout de même admirable devant tant de beauté. Sortant un faible instant, le Capitaine attrapa l’un de ses fidèles et le fit entrer avec lui :


« Prends là et fais la monter dans le navire avec elle. Mets là avec ma chère petite batarde que je viens de retrouver. »



Avant de partir, le chef alla voir de plus prés la belle créature qui se trouvait devant lui. Caressant doucement son visage d’ange, l’homme eut un sourire assez sadique, il gifla d’ailleurs Angèle et reprit :


« Comme le hasard fait bien les choses. En plus d’avoir une petite batarde comme servante, j’ai maintenant une femme qui a autant de beauté qu’elle… »


Alors que cet homme sortit, Angèle avait le regard plein de haine. En effet, elle venait de comprendre que Saya avait été capturé, une petite batarde pour servante, il ne pouvait y avoir qu’elle…Il fallait à tout prix qu’elle la retrouve et la sorte de là. Avec une délicatesse semblable à celle de l’ours, l’homme détacha Angèle et l’aggripa fermement, la collant entièrement contre lui, il lui souffla à l’oreille :

« Si le chef ne veut pas de toi…je suis prenant ma belle… »


Le regard gris de la belle se ferma alors, il fallait agir au plus vite…elle ne pouvait apparemment pas compter sur Volcanius alors autant se débrouiller seule. La jeune femme fit mine de tomber dans les pommes, se laissant tomber du côté de la table…l’homme essaya de la relever, chose faite, il essaya de la faire revenir à elle. C’est alors qu’il vit une main qui n’était pas la sienne, attraper la belle arme blanche et l’attaquer de plein fouet. Une fois de plus, Angèle Trinity avait tué, elle n’avait pas le choix mais elle ne faisait pas cela par joie…
Du sang à nouveau sur ses mains additionné aux deux grosses traces qu’elle avait sur le visage et qui la brûlait encore.
Sortant en courant de cette tente infecte, la belle vit le malheur qui venait de se produire, il y avait des hommes avec des armes, d’autres qui embarqués dans le bateau, que pouvait il bien se passer…Et où était ce Volcanius ! Tant pis pour lui, Angèle avait d’autres chats à fouetter. Elle se fit attaquer bon nombre de fois mais s’en tira très bien comme d’habitude. C’est alors qu’un cri se fit entendre, un cri qui lui était familier…Se retournant vers un pirate qui se dirigeait vers le bateau, la belle put voir Saya qui hurlait à la mort. Se précipitant vers la petite, Angèle combattit l’homme pendant quelques minutes pour enfin le tuer de sang froid. Attrapant la petite fermement elle cria :



« Reste prés de moi et il ne t’arrivera rien ! »


Alors qu’elle allait se faire attaquer à nouveau par derrière, l’homme stoppa net sa course et hurlant à la mort. Angèle acheva alors ces cris inutiles, en regardant d’avantage, elle put voir Malik qui était parvenu à les retrouver.

« Heureuse de te revoir mon ami. »


« Non pas les chiens ! »


Les pirates venaient de lancer les chiens en direction des trois personnes. Des rottweilers coururent à vive allure , provoquant une immense peur chez Saya qui était derrière Angèle et Malik. Cependant, les molosses ne s’attendaient pas à avoir une très belle surprise…

PS : Oublie pas ce que j’ai dis pour Saya ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Sam 18 Avr - 15:29

    Les chiens des pirates fonçaient sur nos compagnons, pendant que Volcanius restait introuvable. Se préparant à une confrontation contre ses féroces animaux, un homme arriva tranquillement derrière Angèle. Il s'agissait de Volcanius. Mais que diable faisait-il ? La jeune Saya, tremblant de peur, se refugia aux côtés d'Angèle. C'est alors que le samouraï parla calmement à son chien.

    Volcanius :
    - Tu vas les laisser faire, Malik ?


    Malik s'approcha de ses trois chiens, en les fusillant du regard. Ses derniers stoppèrent soudainement leur charge. Malik aboya, plusieurs fois et soudainement les trois chiens tournèrent le dos à Angèle, Saya et Volcanius pour enfin poursuivre leurs propres maîtres.

    Saya :
    - Comment Malik a t-il réussi ?


    Volcanius posa sa main sur les cheveux de la petite.

    Volcanius :
    - Malik protège ceux qui l'estiment. Par ailleurs, ce n'est pas ses chiens qui lui font peur, quand on a déjà combattu des trolls ou des ogres.


    Sur ses mots, Volcanius laissa tomber les vêtements qui le masquaient et dégaina sa fidèle lame. Les pirates courraient vers leur navire pour échapper à leurs propres chiens. Il avait été facile à Malik de retourner contre les maîtres des chiens aussi maltraités. Mais le combat n'était pas fini. Encerclé, le guerrier qui détenait Célérité combattait férocement en croisant le fer avec ses bandits. Accompagnée par Angèle, les deux guerriers décimèrent les derniers pirates. Mais Malik aboya fortement son maître. Les pirates fuyaient, le navire allait bientôt faire voile.

    Situé aux abords de la mer, le campement était proche du bateau. Encore fallait-il pouvoir l'atteindre, les pirates couvraient leur retraite avec leurs arquebusiers. Soudainement un cri se fit entendre sur la passerelle du bateau, Saya s'était une nouvelle fois fait capturée par le Capitaine.


    Volcanius :
    - Angèle ! Ils détiennent Saya !!



    PS : Pas d'inspiration, j'espère que ça t'ira. A toi de faire la suite, je compte sur toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Sam 18 Avr - 17:20

*Non !*


La belle courut aussi vite qu’elle le put, sans réfléchir au danger qui l’attendait. Elle ne cessait d’entendre crier la petite fille sur ce bateau où tant de monstruosité dormait ! Angèle se précipita toujours vers l’embarcation, on entendit alors un :


« Arquebusiers , prêt à faire feu ! »


Alors que la belle continua à courir, l’ordre fut donné et l’on tira sur elle…La fin pour cette femme était proche, du moins , c’est ce que l’on pensait. La haine et la colère d’Angèle avait provoqué une chose encore plus étrange, à l’instant même où sa mort allait venir, une boule d’eau s’entoura d’elle, la protégeant des projectiles qui s’abattaient sur son corps. L’étonnement ne se lut pas sur son visage, elle était trop concentrée pour aller chercher sa protégée là où elle demeurait…prés de cet homme horrible qui se nommait capitaine. Rien ne l’arrêta, pas même l’eau de mer qui semblait être la terre où elle marchait depuis son plus petit âge, une sorte de transe avait prit possession du corps de notre belle, les arquebusiers le virent bien et pour la plus part , c’est bien la dernière chose qu’ils virent.

La belle monta à bord, lorsque cela fut fait, cette protection l’entourait encore, ce qui lui permit de se battre sans être attaquer par les projectiles, elle ne se retint pas de tuer plusieurs hommes…sa haine n’avait jamais été aussi grande ! Dans son esprit, elle n’entendait que les cris de Saya, mélangés à ceux qu’elle avait entendu lorsque sa mère et sa sœur périrent…Non, elle ne permettrait pas qu’on lui fasse du mal, Saya n’aura pas le même sort qu’elle !


« Elle est à moi ! »


Les hommes laissèrent prendre place au chef, étrangement, la boule de protection s’en alla…Le capitaine sortit une immense épée qui devait peser très lourd, les deux personnes se mirent en garde, l’homme contre la femme…qui allait gagner ? La cruauté face à la haine…La combat débuta, les cris des matelots se firent entendre dans toute l’île, ils encourageaient bien entendu leur chef qui faisait face à une vraie furie et , il fallait bien l’avouer, à une fine lame…Mais ce dernier avait décidé qu’il ne garderait pas ce genre de femme sur son navire…En tout homme pirate qui se respect, l’homme utilisa un pouvoir qui étonna plus d’un de ses hommes. Une bourrasque de vent fit voler la précieuse arme dans la mer bleue, sourire aux lèvres, le capitaine blessant lourdement Angèle à son bras droit, bras de combattante…La belle était sans arme, non loin de l’eau, l’homme quand à lui voulait en finir une bonne fois pour toute avec cette étrangère qui semblait avoir elle aussi un don. Angèle regarda autour d’elle, l’homme allait lever le coup de grâce, il fallait réfléchir très vite…Alors qu’il allait la tuer, la belle empoigna un arpon qui avait été laissé non loin d’elle . Elle lança alors l’outil de pêche en plein visage du capitaine , ce qui le perturba et sauta dans la mer…Le sang coulait sur la joue droite du capitaine, il en fut de même pour la mer qui eut une couleur rouge en contraste avec celle de l’eau…

Le bateau continua cependant sa route, le capitaine menaça d’ailleurs Volcanius de tuer Saya si il essayait de faire quoique ce soit. Quand à Angèle, elle n’eut plus assez de force pour nager vers le rivage , se fut l’eau qui la conduisit doucement vers la plage.

Dans la forêt, d’autres personnes arrivaient vers la plage, il semblerait que les villageois voulaient une explication…


HRPG: No soucy Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirko Volcanius
Démon Elementaire, niv 1
Démon Elementaire, niv 1
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 29
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Non croyant - Neutre
Pouvoirs: Forme démoniaque - Modification de la température - Contrôle du feu - Vélocité
Armes: Célérité et Grue d'Acier

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Sam 25 Avr - 15:42

    Angèle et Volcanius avaient réussi et échoué en même temps. Notre chasseur de primes chassa les brigands de ses îles grâce à l'aide de sa partenaire. Néanmoins la perte d'une jeune fille était à déplorer. Volcanius savait pertinemment bien qu'Angèle ne s'arrêterait pas là. Il voyait bien qu'elle s'était dévouée à la protection de la jeune Saya. Tout allait dans le même sens que celui du samouraï. Lui aussi n'avait pas achevé jusqu'au dernier, ses pirates qui reviendraient sûrement un jour ou l'autre terrifier les populations de ses îles. Dans un éclat de lumière flottant sur les vagues de la mer, nos guerriers regardaient la voile noire s'éloigner au loin.

    Volcanius :
    Je te laisserai te charger du capitaine. On en a pas fini avec eux.


    Dit respectueusement Volcanius en direction d'Angèle. Mais alors qu'ils allèrent partir de cette maudite île, certaines personnes se présentèrent à eux en sortant de la forêt pour prendre possession de la plage. Il semblait qu'il s'agissait des villageois qui résidaient cette île. Une femme se dégagea des rangs et présenta des fleurs à leurs sauveurs.

    La femme :
    - Au nom des habitants de l'Ile Morte, nous vous remercions d'avoir chassé ses pirates.
    Volcanius :
    - pff ...


    D'un coup de pied contre le sol, Volcanius fît brûler ses fleurs déposées contre la plage.

    La femme :
    - Mais ...
    Volcanius :
    - Vous me remercierez quand j'aurais achevé la mission qui m'a été confier. Ils vont revenir.


    Les villageois poussèrent un cri de frayeur aux paroles du samouraï.

    La femme :
    - Je vois. Néanmoins cela à redonner de l'espoir à nous tous de savoir que des gens comme vous se chargent de ce genre d'individus. Nous pensions que personne n'oserai s'attaquer à eux. Pour cela, je vous en remercie ... euuh ... comment vous nommez vous ?
    Volcanius :
    - Volcanius.


    En baissant sa tête pour le remercier, les yeux de la femme s'ouvrirent en grand en entendant le nom du guerrier qui avait bravé les pirates. Les villageois furent grandement étonnés de voir le chasseur de primes, Volcanius sur leurs terres. Mais plus que cela, Angèle fascinait les villageois par sa présence aux côtés de celui-ci. Expliquant brièvement ce qui s'était passé ici, Angèle et Volcanius furent invité à passer la nuit dans leur village. Volcanius refusa. S'éloignant vers les côtés rocheuses de l'île avec son fidèle Malik, le chasseur de primes souhaitait s'entretenir avec sa coéquipière.

    Volcanius :
    - Ses gens nous perçoivent comme des héros. Mais ils se trompent, ses pirates vont bel et bien revenir. Leurs rangs se sont beaucoup réduits grâce à nous, mais il leur sera difficile de retrouver un tel emplacement d'attache. Je pense qu'ils vont revenir, pensant que nous sommes partis à leur recherche. Pour ma part, je retourne sur le continent dès ce soir.


    Un instant de silence se posa.

    Volcanius :
    - Je n'abandonnerai pas Saya. Les pirates vont patienter avant de revenir. Et quand ils réapparaîtrons, je réapparaitrai avec eux.


    Les explications du guerrier étaient floues. Et il se surprit à fixer un instant le visage d'Angèle avant de partir. Volcanius laissa Angèle décider de sa conduite. Il ne sait si elle avait compris pourquoi il avait choisi de repartir seul, mais l'ancien samouraï se devait de partir. La raison de son départ restait un mystère. Mais alors qu'il voyageait de nuit dans la dernière navette maritime en direction du continent, Volcanius se promit qu'il reviendrait vers Angèle pour récupérer Saya des pirates. Malik se dressait, bien entendu, aux côtés de son maître. Quelque chose se tramait dans l'esprit du samouraï telle cette brume qui enveloppait l'océan.


    Suite du parcours de Volcanius :
    http://godwin.1fr1.net/le-parc-f18/un-moment-de-repis-t76.htm#303

    PS : Je fais un RP avec Helen et un sans doute avec Soucal. Après ses sujets, nous pourrons continuer nos aventures =)


Dernière édition par Dirko Volcanius le Ven 1 Mai - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Trinity
Jeune Pousse, niv 1
Jeune Pousse, niv 1
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 38
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 20/02/2009

Feuille de personnage
Camp: Croyant
Pouvoirs: Elémentaire de l'eau , Télékinésie , Guérison et Protection
Armes: Eiki et Yobou

MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   Lun 27 Avr - 19:27

La belle créature regagna la plage accompagnée par les vagues de mer, le bras droit saignant , Angèle y déposa sa main gauche afin que ce liquide rouge cesse de couler. Lorsque Volcanius lui parla , la belle fut comme ailleurs , se moqua un peu de ses paroles, elle regardait à l'horizon et jura sur son honneur que son combat n'allait pas être terminé. Un lueur dans l'eau lui fit sortir de ses pensées , son fidèle katana était revenu à elle , comme la Nature était bien faite...du moins , Angèle ne savait pas encore que c'était son désir de le récupéré lié à son pouvoir qui donna pour résultat ce miracle. La belle récupéra donc son arme, la rangeant , elle reposa sa main gauche pleine de sang sur sa plaie , espérant que cela se tasse. C'est alors que les villageois se présentèrent vers eux , remerciant le guerrier de les avoir aidés à faire fuir ces bandits , Angèle détourna le regard peu fière d'entendre cela. Non seulement Saya n'était plus avec elle mais en plus de cela , ce Volcanius n'avait osé l'accompagner sur ce bateau...pour quelles raisons? Une lâcheté se serait-elle emparait de lui? Et elle voyait de l'envie dans les yeux de ses hommes et de ses femmes à l'égard de sa personne , la jeune femme baissa à nouveau les yeux :


*Non messieurs , non mesdames. Ne soyez pas envieux par ma posture .Un chasseur de prime comme cet homme ne mérite pas autant de compassion.*



Partant plus loin en compagnie de cet homme qu'elle ne reconnaissait pas, Volcanius lui annonça son départ , la jeune femme baissa à nouveau son regard acier...Il semblerait qu'elle se soit trompée sur cet homme , il n'était pas ce qu'elle avait pensé...Mais au moins , elle ne suivrai plus un homme et cela sera bonne chose pour sa conscience. Mais avant qu'il ne parte , la belle ajouta ceci :



"La vie de Saya ne dépend pas de votre personne. Dans le cas contraire , elle serait avec nous à l'instant où vous me parlez. Je ne vous retiendrez pas et vous souhaite bon courage pour le reste , en étant certaine que vous reviendrez pour votre or et non pas pour Saya. Je vous dis adieu monsieur , puisse Dieu prendre soin de votre âme."


L'ayant regardé droit dans les yeux pendant son discours avec un ton de voix des plus neutres , la belle tourna les talons , ne laissant pas à cet homme d'ajouter quoique ce soit. Pourquoi lui avoir parler ainsi ? Angèle ne comprenait toujours pas ce non accompagnement vers le bateau...et puis , pourquoi essayait-il de trouver une excuse , la récompense était préférable à la vie d'un enfant , l'or change vraiment les hommes...Il est clair que Volcanius ne se trouva pas des plus tendre avec Saya alors pourquoi lui faire croire qu'il tenait à elle...s'était tellement ridicule et pathétique à la fois.

La jeune femme retourna alors sur le rivage , sa main toujours posait sur son bras droit, Angèle vit au loin des villageois qui ne cessaient de la regarder. Alors que le bateau qui partait en direction du continent était sur les eaux , éloignant les deux personnes , la jeune femme poussa un crit et tomba net à genou. Son bras droit , il lui faisait tellement mal! Les villageois encore présents la prirent alors sous leurs ailes et l'amenèrent dans leur habitat, la vue de la jeune femme devint flou...

Une journée passa avant que de magnifiques yeux gris s'ouvrent enfin. La belle était dans un lit , autour d'elle , des murs de torchis, Eiki était posée à ses côtés tout comme un sac qu'elle connaissait bien...ce même sac qu'elle avait jadis confié à sa tendre Saya...il semblerait donc que la petite fille ait été amené ici le temps que Volcanius et elle même s'occupe des pirates. Une vieille dame entra alors dans la chambre où demeurait Angèle , apportant de quoi la soigner , cette dernière retira le drap qui recouvrait le bras blessée de l'inconnue, sourire aux lèvres , elle retira le bandage et lui dit :


"Ta blessure va vite guérir , tu as de la chance que l'homme qui t'a attribué cette blessure n'est pas frappé à trés courte portée , dans le cas contraire , il t'aurais fallut beaucoup de temps pour le bouger comme il se doit. Mais tu n'as pas de chance d'avoir été abandonné par ton ami."


"Il n'est pas mon ami..."



Angèle se redressa alors , elle était vêtue d'un fin linge blanc taillé en robe , signe de maladie dans ce village ou du pureté. La grand mère montra alors la plaie que ce pirate lui avait faite , elle n'aura pas de grandes cicatrices.


"Les hommes et les femmes de ce village ne cessent de conté les exploits de cet homme qui n'est pas ton ami et ils se préparent à la nouvelle visite de ces pirates...Dis moi mon enfant , que faisais-tu avec cet homme qui a un regard si dur."


"Tu poses trop de questions grand-mère."



La vieille dame continua à soigner l'infecte blessure qui était sur ce si joli bras, elle utilisa des herbes , de la mousse d'arbre qu'elle mélangea à de l'eau tiède , remède que Angèle connaissait bien par sa vertu purifiante.

Trois jours passèrent , les pirates ne donnèrent aucun signe de vie. Quand à Angèle , son bras allait beaucoup mieux grâce au remède miracle de la vieille dame, cette dernière remercia la grand-mère pour son amabilité envers elle, mais expliqua au village qu'elle prenait congés mais elle reviendrait également lorsqu'elle sentirait le danger revenir. La belle prit donc son katana en main ainsi que son petit sac contenant son précieux livre et partit dés que le premier bateau vint en direction du continent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En avant...[Volcanius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En avant...[Volcanius]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Godwin :: Les lieux spéciaux :: L'île morte-
Sauter vers: